Rechercher
  • La Zébrelle

🥲 Comment ai-je découvert mon hypersensibilité ?

Dernière mise à jour : 26 juil.



Préface

J’ai toujours su que j’étais sensible, mais je pensais que cela se distinguait seulement par les pleurs. J'ai également toujours pensé que j'étais une alien car je ne supporte pas les odeurs, j’entends tous les bruits même les plus petits et je les supporte difficilement… (le bruit d’un bouchon, d’un couvercle mal fermé par exemple). Je m’étais déjà découverte au plus profond de moi car j’adore le développement personnel, mais en société, je ressentais un décalage et une différence énorme. Cependant, je savais que tout ce que je faisais était très lucide et surtout, ça me correspondait. Ainsi, j’en ai conclus que j’étais seulement différente. Au fond de moi, je me demandais tout de même s’il ne manquait pas clairement une ou deux pièces du puzzle. La première est l’hypersensibilité et la deuxième, le haut potentiel ! Et aujourd’hui, je vais vous parler de l’hypersensibilité.


L'hypersensibilité et l’hyperesthésie : le package !



L’hypersensibilité c’est un trait de tempérament inné qui se trouve dans nos gênes. D’après Elaine N. Aron et son équipe de recherche, l’hypersensibilité représente 20% de la population globale. Et parmi ces personnes il y a environ 70% d’introvertis et 30% d’extravertis qui ont 4 caractéristiques en commun :

  • le traitement en profondeur

  • l’empathie

  • la réceptivité sensorielle

  • l’hyper stimulation.


L’hyperesthésie c’est lorsque nos sens : le goût, l’odorat, l’ouïe, le toucher et la vue sont exacerbés. Je dirais que presque tous mes sens sont exacerbés, mais les plus touchés sont l’ouïe, l’odorat et le toucher.