top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurSandra BORÉ

👋 À la rencontre de la neuroatypie avec Ici Odette

Dernière mise à jour : 23 mars 2023

Cet article part d’un constat : il n’existe que peu de sites qui parlent de la neuroatypie au sens large, et présente tous les profils qu’elle recouvre, à part le site de La Zatypie ou le site de La Zébrelle qui vient compléter le paysage de la sensibilisation.


Et à part ça… pas grand chose, ou alors je n’ai pas trouvé.


Donc forcément : je l’ai fait, ne serait-ce que pour préparer mon intervention, et parce que c’était l’occasion d’une mission de sensibilisAction ! (et ça évitera peut-être du temps de recherches à celles et ceux qui voudraient traiter aussi du sujet)


Et j’ai invité une amie : Odette, un petit bout de chignon haut en couleurs, une « petite ode à la joie et à la liberté d’être soi » on ne peut plus appropriée pour explorer l’expression de la neurodiversité !



Un grand MERCI à Marion Renard, son humaine, pour cette jolie collaborAction, à Liliya Reshetnyak avec qui j’ai co-construit cet article et l’intervention de sensibilisation associée, et enfin à Ensinia qui l’organise et la coordonne et me permet de te partager mes recherches, et à toutes celles et ceux qui en partageant des ressources ont contribué à construire cet article.


D’ailleurs j’en profite pour préciser : l’article ne se veut pas être un annuaire exhaustif, j’ai réuni les ressources qui m’ont semblées les plus pertinentes.


Bien sûr pour tout l’article, tous les profils, n’hésite pas à compléter les ressources en commentaire, mission collaborAction !


On est partis pour un voyage au pays des neuro-atypies avec notre amie Odette !

Au programme des références visuelles principalement, de type articles ou illustrations, sur les thèmes de l’autisme, du TDA(H), des troubles dys, du haut potentiel et de l’hypersensibilité, toutes ces différences qui sont difficiles à détecter (même pour les concernés…) et dont on peine à imaginer le quotidien.

Mais aussi des livres, dont voici un aperçu en direct de ma bibliothèque :


Bien sûr ce n’est pas exhaustif, mais un aperçu des livres que je citerai et complèterai dans cet article.

Et parce que je n’en ai pas trouvé, on vous a fait des jolies fiches par profil avec mon amie Odette


 

Trouble du Spectre Autistique (TSA)


Caractéristiques du TSA

Une fois n’est pas coutume je vais faire court, et uniquement visuel :


Et pour en savoir plus, RDV dans les ressources.


Ressources sur les troubles du spectre de l’autisme

Format livre

« La différence invisible » de Mademoiselle Caroline et Julie Dachez, excellent livre illustré que tu peux voir sur la photo de départ.

Et pour un format texte plus classique :

  • « Dans ta bulle » de Julie Dachez, auteure de La différence invisible

  • « L’asperger au féminin » de Rudy Simone, dont la seconde édition a été préfacée par Liliya Reshetnyak et Alexandra Reynaud

  • « L’autisme expliqué aux non autistes », Brigitte Harrisson et Lise St-Charles

Des sites pour aller plus loin

Complètement non exhaustif :

Carte du monde de l’autisme - Nicolas Brun

Enfin je ne peux pas parler d’autisme sans souligner qu’il est difficile à détecter chez les femmes suradaptées, encore plus quand il cohabite avec d’autres troubles.

J’avais partagé des ressources complémentaires sur ce sujet dans l’article où je m’interrogeais sur mon éventuel autisme, et celui suite à mon bilan (qui a validé l’autisme et rajouté le TDAH).


Justement en parlant de TDAH…


 

TDA/H (Trouble Déficit de l’Attention

avec ou sans Hyperactivité)


Caractéristiques du TDA/H

Une Odette qui me parle bien, avec ma tendance à cumuler les activités et projets :


Ressources sur le TDA/H

Format livre

  • LE livre sur la photo c’est « Mon cerveau a encore besoin de lunettes » du Dr Annick Vincent, édition revue et complétée de « Mon cerveau a besoin de lunettes », et c’est le seul que j’ai lu sur le sujet du TDAH en toute transparence.

  • On trouve également des extraits de « Lucile et Enzo », roman graphique de Emma qui parle de TDAH, sur son site internet.

  • Enfin ma psy m’avait recommandé « Le TDA/H raconté aux enfants » de Ariane Hébert (mais j’étais trop occupée à écrire mon bouquin).

Des sites pour aller plus loin






Trouble DYS


Les différents troubles DYS

Plutôt que les caractéristiques des troubles DYS, car ils sont nombreux, Odette nous présente les différents troubles :


Ressources

Format livre

  • Celui sur la photo c’est l’excellent « Dyslexique » de Christopher Boyd, que j’avais soutenu l’année dernière sur Ulule. Il présente également des planches sur les autres troubles DYS.

  • Ensuite… c’est le sujet que j’ai finalement le moins creusé personnellement, n’étant pas directement concernée, aussi je m’en remets à la sélection de Bibliodys (qui propose aussi des livres adaptés aux personnes avec un trouble DYS).

Quelques sites sur les troubles DYS

 

Haut potentiel intellectuel (HPI)


Caractéristiques du HPI

La première caractéristique est qu’il se cherche encore une identité, aussi on entendra parler indifféremment de Haut Potentiel, Haut Potentiel Intellectuel, Douance, de Philocognotifs, Zèbres, surdoués complexes ou laminaires… avec toujours en commun un sentiment de décalage.


Un critère souvent communément admis est celui du Quotient Intellectuel supérieur à 130 au test WAIS, mais en pratique des surdoués complexes pourront avoir des scores hétérogènes plus compliqués à interpréter, et le score peut être influencé par l’état du moment (exemple les faux négatifs quand on passe le test juste après un burn-out) ou d’éventuels troubles associés (par exemple mon TDAH me fait perdre des points de QI).


En tout cas on est au moins d’accord sur les caractéristiques :

J’adore cette Odette avec son cerveau qui s’allume, on retrouve l’idée d’EfferveScience avec des idées en permanence !


Ressources

Format livre

Alors là par contre c’est l’EfferveScience ! Je pourrais écrire un article sur tous les bouquins que j’ai lu sur la douance et le haut potentiel (c’est la même chose, redisons-le).

Je vais essayer de faire une trilogie (en 5 volumes j’ai le droit ?) :

  • Comme beaucoup j’ai découvert le sujet de la douance avec « Trop intelligent pour être heureux ? L’adulte surdoué » de Jeanne Siaud-Facchin, seul bouquin sur la douance chez l’adulte à l’époque où j’ai commencé à explorer le sujet… ce n’est cependant plus celui que je recommanderai en première intention : il est bien, mais pas très positif au final…

  • Mon chouchou, et celui de la photo, c’est Rayures et Ratures de Chloé Romengas pour son côté léger et illustré, même si le livre reste très fouillé : pour explorer la question de la douance après un burn-out il est parfait (et il a maintenant un petit frère qui suit les surdoués à travers les âges)

  • Les livres de Cécile Bost sont tous excellents, elle a fait un énorme travail de défrichage sur le sujet, que ce soit à travers ses livres ou sur son site

  • « Univers surdoué » de Tanya Izquierdo Prindle qui a fait un gros travail pour sourcer toutes les infos partagées, et explore aussi le sujet de la double exceptionnalité (douance + un autre trouble), avec en bonus un très chouette parallèle avec Harry Potter

  • Et pour creuser le sujet encore plus loin avec un prisme anthropologique je ne peux pas ne pas citer « Les surdoués et les autres » de Carlos Tinoco, Sandrine Gianola et Philippe Blasco

Et parce qu’explorer le sujet d’une atypie c’est bien, mais que le but est à terme de se détacher de l’étiquette pour apprendre à jouer avec ses particularités j’ajouterai « Emotifs talentueux – Etre soi autrement » et son guide de coaching de Nathalie Alsteen, et du côté écologie et stress-défense « Zèbre Zen » ou « Le POWER du Je(u) » (oui quand même il fallait que je cite mon bouquin, même s’il n’est pas spécifique HP)


Des sites pour aller plus loin

C’est pareil pour les sites : autant il a été compliqué de trouver ne serait-ce qu’une vidéo illustrant la douance, autant trouver des ressources sur le sujet est de plus en plus facile.

Là encore une petite sélection forcément non exhaustive :

Et bien sûr on trouve plein de professionnels spécialisés sur la thématique de la douance qui produisent des contenus sur le sujet, mais la liste serait trop longue et finalement infinie…


 


Hypersensibilité


Caractéristiques de l'hypersensibilité

Elles ont été définies par Elaine Aron qui a définit le concept de « Highly Sensitive Person » :


Ressources Format livre

  • Le livret illustré qu’on voit sur ma photo c’est « Hypersensible, une prise de conscience » de Pierre Martinez.

  • Plus récemment je ne peux que recommander « Vous avez dit hypersensible ? Le guide illustré de l’hypersensibilité » de Caroline Cohen Ring, jolie pépite toute en poésie pour explorer l’hypersensibilité, avec des outils pratiques pour trouver son équilibre et son écologie.

  • Pour les enfants il y a aussi (entre autres) l’excellent « Ycare, un enfant sensible » d’Elodie Crépel.

  • Et pour une biblio on ne peut plus complète sur le sujet de l’hypersensibilité je ne peux que te renvoyer à la bibliographie de l’Observatoire de la Sensibilité.

Des sites pour aller plus loin

Pour le coup ici on a LE site qui les unit tous, c’est celui de L’Observatoire de la Sensibilité d’Elodie Crépel et Saverio Tomasella. De rien. Tu y trouveras infos, ressources mais aussi les tests d’Elaine Aron traduits si tu veux t’évaluer sur le critère d’hypersensibilité. À toi de jouer !


Notre voyage pourrait s’achever ici, mais il serait incomplet sans rappeler que…



 


Un trouble peut un cacher un autre


Et oui ! Ces différents profils, ces neuroatypies sont autant de clés de lecture qui permettent de mieux se (re)connaître… mais on peut les cumuler ! (ou les collectionner, si tu es plus en mode Pokémon). C’est même assez fréquent, on a tendance à dire que la plupart des surdoués sont hypersensibles par exemple, mais que l’inverse n’est pas forcément vrai.


Les personnes dans le trouble du spectre de l’autisme sans déficience intellectuelle, autrefois appelées « autistes de haut niveau » ont souvent également un HPI, pour donner un autre exemple, mais les combinaisons sont infinies !


Personnellement j’ai découvert cet été, en voulant valider l’autisme, que j’avais aussi un TDAH en plus de l’autisme et du HPI (même si finalement mes proches doutaient moins du TDAH que de l’autisme).


On parle de double exceptionnalité quand on combine plusieurs neuroatypies : c’est comme collectionner les Odette, chacune avec sa couleur et ses particularités. Moi j’en ai une trilogie (ce qui reste une DOUBLE exceptionnalité -ou exceptionnalité multiple-, on parle de triple exceptionnalité quand on a en plus une particularité de type socio-démographique ou de genre, comme les personnes racisées ou LGBT+ avec double exceptionnalité par ailleurs) On parle aussi de double exceptionnalité quand on cumule une neuroatypie avec un autre handicap ou un trouble de santé physique ou mentale, ou un trouble neurodéveloppemental.


Alors, quelles sont les Odette qui te parlent le plus ?


D’ailleurs je précise que les couleurs ne sont pas choisies au hasard, mais si tu me connais tu t’en doutes.

Ce sont celles des symboles ou logos le plus souvent associés à la neuroatypie illustrée… à part pour les hauts potentiels, ou surdoués, ou zèbres, ou philocognitifs, ou émotifs talentuex, ou… qui semble visiblement autant peiner à trouver un nom qu’un symbole… (alors si il y a le zèbre, mais ça manque de couleurs un zèbre, à tel point qu’on trouve sur certains réseaux des zèbres arc-en-ciel)

J’ai hésité à mettre le vert d’efferveScience, mais il résonnait mal avec les autres couleurs, aussi on est allé sur un violet qui est un clin d’œil au travail précurseur d’HipipIn et du Congrès Douance, et une des couleurs de Liliya avec Mileya. Ce qu’il faut retenir c’est que les couleurs, comme les « étiquettes » ne sont pas là pour t’enfermer mais te libérer en te donnant des clés de compréhension pour mieux accueillir ta différence, t’inviter à creuser les différents modes de fonctionnement, valider tes particularités, décoder tes besoins spécifiques et déployer ton haut potentiel !


Et de la même façon que nous sommes tous différents nous pouvons être plus multicolores que monochromes… L’essentiel étant de ne pas étouffer nos particularités et laisser s’éteindre nos couleurs, pour faire référence à cette pépite d’animation qu’est Alike, et qui me semble une parfaite conclusion à cette explorAction :


LIEN DE LA VIDEO : "Alike" est un court métrage d'animation réalisé par Daniel Martínez Lara & Rafa Cano Méndez



Et je laisse le dernier mot à notre invitée du jour, dont je vois à son chignon qui s’allume qu’elle a un message pour toi, oui toi :

Alors à toi de jouer, Maître du Je(u)


 

On termine en musique !


Comments


bottom of page