top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAstrid LEMIRE

😊 Retour vers un moment inoubliable : mon 1er Salon Surdouessence !

Dernière mise à jour : 1 déc. 2022


Un bel accueil !

Bonjour à tous, je suis très contente de pouvoir vous faire un retour sur cet événement magique : le salon Surdouessence qui s’est tenu à Bruxelles le 5 et 6 novembre 2022.

Tout d’abord, à peine arrivée, je me suis sentie plongée dans un bain de bienveillance, surfant sur une vague de hautes vibrations me permettant de me sentir en confiance… (ce qui n’est pas gagné lors de ce type d’événement rassemblant beaucoup de monde, un fort niveau sonore, une luminosité incontrôlée, des odeurs riches et variées… Bref tout un tas de détails qui peuvent vite m’incommoder sur un salon).


Chaleureusement accueillies en toute simplicité par Alban BOURDY et Christine LECLERC-SHERLING, les co-organisateurs du congrès, j’ai pu commencer à flâner sur l’espace réservé aux stands avant le début des conférences. L’occasion de rencontrer des illustres auteurs concernés par la Surdouessence venus présenter leurs ouvrages. Mais pas que, car j’ai également croisé des coachs, des personnes impliquées dans l’éducation alternative des enfants, des artistes qui mettent leurs dons au profit d’une évolution vers un monde de plus en plus sensible, tenant compte de la singularité de chacun.


Mon Pouvoir, mes Rôles et mon Identité

Après une introduction et un premier partage de retour d’expérience autour de son parcours par Alban, Christine nous a fait retomber dans nos corps en levant bien haut les bras de la victoire sur l’air connu de Rocky pour partager sa vision autour du faire valoir sa différence au travail. J’ai tout particulièrement apprécié les définitions des rôles et de l’Identité avec la notion de valeur intrinsèque et immuable. En effet, même si nous avons besoin de feedback extérieur pour se situer au sein de la société, parfois, je doute tellement de moi-même que je peux être déstabilisée et laisser mon pouvoir aux autres. Or, Christine m’a bien fait prendre conscience de l’importance de conserver « Mon pouvoir », ce dernier mot rien qu’à moi avec mes valeurs intrinsèques qui me permettent de négocier les rôles que je sais faire. J’ai tout particulièrement apprécié ces métaphores impactantes, ces super-pouvoirs de téléportation et d’invisibilité dont j’ai la chance de disposer également. Ils me permettent de capter sans influencer, cette sensibilité, cette empathie et d’établir des relations humaines, toutes particulières dans le respect de la singularité de chacun. Cette capacité que notre sensibilité nous confère à pouvoir écouter les détails tout en bénéficiant de cette vision systémique dans son ensemble. Je suis ressortie de cette conférence prête à jouer mon rôle tout en gardant mon identité et jouir de ma valeur que je mets à disposition pour prendre soin des autres tout en continuant de cheminer sur la compréhension de mon outil, le haut potentiel pour l’utiliser au mieux dans ce que j’ai décidé d’en faire. Ce fonctionnement à moi, non-négociable, intrasubjectif qui n’est pas ce que l’on pourrait prendre pour du narcissisme ou de l’égoïsme… Valoriser son CV, apprendre à pitcher pour se présenter et se vendre pour devenir responsable de son potentiel, apprendre à s’ajuster en reconnaissant ces atypies et en les partageant tout en restant focus sur nos comportements et nos besoins. Tous les exemples de la vie de Christine m'ont permis de me reconnaître et de me rassurer dans cette période de doutes et d'interrogations (dois-je vivre ou continuer de repousser mes émotions ?) dans laquelle j'étais et qui peut faire peur. Ne pas stresser de qui je suis, mais apprendre aux autres à quoi ils peuvent s’attendre en travaillant avec moi tout en gardant mon identité et ma valeur intrasubjective. Ne pas confondre la reconnaissance sur la manière dont je joue mes rôles et mon identité, prendre les feedbacks sur mes comportements tout en sachant qu’ils ne concernent pas qui je suis, mais le jeu/JE joué… Cette première conférence qui a donné le ton de ce fabuleux week-end m’a permis de booster l’estime de Soi et la confiance en Soi, renforcés au fur et à mesure des conférences suivantes et des lectures dont je me suis délectée par la suite en investissant dans des ouvrages riches et pertinents.



Une pause déjeuner en poésie

Puis sur l’heure de déjeuner, nous avons pu savourer un concert et les poésies d’Alileau, un artiste doué d’une extrême sensibilité impactante dans chacune de ces œuvres. L’après-midi a redémarré par un temps de partage avec Charlotte WILS et Maurice BARTHÉLEMY autour de l’hypersensibilité et le haut potentiel intellectuel. En effet, bien souvent seul le test de QI peut être pris en considération alors que les personnes HPI sont plus souvent embêtées par leur sensibilité, leurs émotions et la relation de Soi à Soi qu’ils entretiennent. J’ai tout particulièrement apprécié le retour de Charlotte autour de la problématique du saut de classe pour les HPI et notamment l’importance d’un accompagnement adapté lors de ce passage qui peut être vécu douloureusement (taille différente, sentiment d’isolement vis-à-vis de ses camarades, maturité émotionnelle, rejet de se montrer HPI…). Chaque personne peut être performante lorsqu’elle est dans son environnement, reste à trouver cette zone unique où l’intelligence peut s’épanouir et où chacun peut trouver sa place.


Votre différence est une force : les clés de Nathalie Alsteen

C’est ensuite Nathalie ALSTEEN qui malgré le deuil d’un proche l’affectant a eu le courage de venir nous présenter « votre différence est une force ». Après un départ émouvant de par son partage dans sa vulnérabilité, signe d’une certaine authenticité, elle nous a partagé quatre clés afin de mieux gérer ces sentiments de honte, de culpabilité, mais aussi cette perpétuelle quête de reconnaissance tout en restant connecté à sa fierté d’être différent. Nathalie a partagé des tranches de vie avec des exemples concrets illustrant ces propos et ayant permis d’ancrer les messages forts délivrés lors de cette conférence poignante.

  • Clé n°1 : La honte qu’elle a appris petit à petit à transformer en fierté en apprenant à se dire qu’elle est ok et digne d’être qui elle est.

  • Clé n°2 : La culpabilité qu’elle contourne en revenant à sa responsabilité en restant focus sur le à quoi, est-ce que je me suis engagée ?

  • Clé n°3 : L’observation des moments pendant lesquels je me conforme, est-ce ok pour moi ou bien suis-je en train de m’épuiser ?

  • Clé n°4 : Quand je lance une activité ou un projet, est-ce que je le fais pour avoir de la reconnaissance ou pour contribuer ?

Une phrase est restée gravée dans ma mémoire.


« Je préfère aller à contre-courant plutôt que d’aller à contre-sens, contre ce qui fait sens pour moi ».

Merci Nathalie pour le partage du quizz des cinq graines de potentiel.




La grâce du contact dans l’instant !

Ensuite, Flora GAVAND et Saverio TOMASELLA nous ont permis de déguster la grâce du contact dans l’instant qui permet d’échanger par le ressenti et qui nous ramène à la maison, en Soi avec l’Autre. Habiter en Soi va permettre dans ce que j’incarne de faciliter que l’autre soit en lui, c’est le don de pouvoir que l’on fait à l’autre pour lui permettre d’être dans sa liberté. Un moment fort et riche en émotions qui nous a permis de toucher une autre dimension dans le ressenti en plus des mots… Petit rappel sur la qualité de contact dans la lenteur : l’importance de la descente en Soi, en silence, pour entrer en authenticité et mieux accueillir l’Autre dans son entièreté. Ils nous ont remémoré l’importance de se considérer avec Amour, pré-requis indispensable pour entrer en relation avec les autres, s’accorder de l’importance, de la considération, s’accorder du temps pour Être, ressentir dans un état hypnotique.


L'estime de soi des enfants et des adolescents à haut potentiel


Nathalie VANCRAEYNEST nous a ensuite partagé des clés pour l’estime de soi des enfants et des adolescents à haut potentiel, très souvent « entamée » et pouvant se traduire par des comportements asociaux, des attachements compulsifs ou des attitudes craintives. Certains enfants utilisent aussi des comportements de parade avec souvent de l’auto-dénigrement, des comparaisons, un sentiment de ne pas être aimé, un rejet de l’autorité, de la responsabilité ou encore un refus de la nouveauté et de l’apprentissage. Elle nous a expliqué les bases de la construction de l’estime de Soi à partir de plusieurs sentiments :

  • sentiment de sécurité physique

  • sentiment de sécurité émotionnelle

  • sentiment d’identité

  • sentiment d’appartenance

  • sentiment de compétences

  • sentiment de but et d’objectif.

Elle a insisté sur le besoin de sécurité de l’enfant HP qui va tester en permanence la solidité des adultes et qui peut s’enfermer dans un état d'hyper contrôle au sein duquel il ne se sent pas en sécurité. Un des pièges de l’absence de construction de sécurité chez l’enfant est la dépendance affective à l’adolescence qui peut continuer à l'âge l’adulte. Il a également été noté qu'un enfant HP peut éprouver un sentiment de mal-être dans son corps.


Une belle fin !

Pour terminer la journée, Claire STRIDE, consultante en neuroscience et neurodiversité nous a fait le plaisir de nous jouer son One Woman Show avec son dynamisme et son humour infaillible : « C’est décidé, je deviens moins con ». Ce spectacle de vulgarisation sur la neuroscience nous a permis de nous connecter à un alignement certain : tête, cœur et corps. Je ne vous en dirai pas plus, car ce spectacle peut encore se jouer et je ne voudrai surtout pas vous spoiler.


La journée de dimanche fut également très riche avec notamment le retour de Claire STRIDE sur le thème suivant : « Bien vivre en tribu extra-ordinaire » avec une perception un peu moins « con » grâce au spectacle 😉. Stéphanie COUTURIER nous a fait part de ses expériences d’hypersensible et nous a présenté ces outils autour de l’émotionnel avec sa conférence : « L’hypersensibilité, le don du ressenti ». Et pour finir, deux conférences autour de la scolarité des enfants HP avec pour la première, l'intervention d'Isabelle BARY et d'Anne GEELHAND DE MERXEM sur les ados HPI. Et la seconde sur « Le bien-être des enfants atypiques en classe » par Alexandra DEVAUX.


Je tiens à remercier tous les intervenants et animateurs de ce super salon Surdouessence avec une mention spéciale aux organisateurs sans qui ce merveilleux week-end n’aurait pu avoir lieu. Merci pour ces rencontres riches et instructives sur l’hypersensibilité et le haut potentiel pour les petits et les grands avec des auteurs magiques sur qui je me suis beaucoup appuyée pour mon mémoire de coaching et inspirée à travers mes coachings de personnes atypiques.


Merci d’avoir provoqué cette opportunité d’intégrer un réseau de spécialistes pour échanger et faire avancer les différentes problématiques rencontrées par les personnes différentes du moule de « la normalité ». Il m’a juste manqué un peu de temps pour aller à la rencontre de tous les intervenants des stands. Néanmoins, je suis repartie avec une belle collection d’ouvrages et de références pour ma bibliothèque d’Atypique 😊.



Le programme du salon et les liens utiles


SAMEDI

DIMANCHE
  • “Poésie : lectures et musiques improvisées”, ALILEAU (09h15-09h55)

  • “Se penser à travers images et récits : la figure de l’enfant, de l’immaturité à la joie”, Selma FORTIN (10h-11h)

  • “Bien vivre en tribu extra-ordinaire”, Claire STRIDE (11h-12h)

  • “L’hypersensibilité, le don du ressenti”, Stéphanie COUTURIER (13h-14h)

  • “Nos ados HPI, de la maison à l’école”, Isabelle BARY & Anne GEELHAND DE MERXEM (14h-15h30)

  • “Le bien-être des enfants atypiques en classe”, Alexandra DEVAUX (15h45-17h)

  • “Seule ma mère comprenait”, Dominique DELESCAILLE (17h-18h)

  • Table Ronde avec quasiment l’ensemble des intervenant.e.s + extra guests (18h-19h)

Enquête sur la sensibilité au travail

Le QR Code ci-contre renvoie à l’enquête 2022-23 de lObservatoire de la Sensibilité, à laquelle vous pouvez répondre jusqu’au 30 novembre 2022 inclus (que vous soyez neuroatypiques ou pas, que vous vous reconnaissiez ou non comme hautement sensibles).


Vous pouvez aussi retrouver cette enquête en cliquant sur ce lien :


(les résultats de cette enquête seront publiés lors de la Semaine de la Sensibilité 2023 – du 7 au 15 janvier)


 

On termine en musique !


175 vues0 commentaire

Comments


bottom of page